Aduro plante des arbres 

Les forêts sont l’outil le plus efficace que nous ayons actuellement, afin d’absorber le CO2 de l’atmosphère. La forêt est considérée comme le poumon de notre planète, et d’après le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC), les forêts sont l’outil le plus important afin de réduire notre empreinte carbone.

C’est pourquoi Aduro investit dans la forêt. Nous avons investi dans 400 hectares de forêt en Lituanie, que nous gérons de manière durable, c’est-à-dire que nous maintenons une croissance constante de pulpe de bois et replantons les arbres. Ainsi, pour chaque année nous prévoyons une croissance de bois équivalente à la consommation de 10 000 poêles Aduro.

Plantation et régénération naturelle
Notre gestion de la forêt est réalisée en partenariat avec l’entreprise danoise « Hedeselskabet », qui possède une grande expérience de la gestion durable de forêts avec un accent sur l’innovation verte, la conservation naturelle, l’amélioration de l’environnement ainsi que l’adaptation au climat. Lorsque nous rajeunissons une forêt, c’est-à-dire la restaurons après l’abattage, nous utilisons une combinaison de méthodes adaptée à l’environnement du sol de la forêt et de ses alentours. Nous suivons les cycles naturels de la nature – nous utilisons les graines naturellement tombées de certains arbres afin de régénérer naturellement plus de 10,000 arbres par hectare. Dans les endroits où la régénération naturelle a plus de difficultés à s’établir, nous plantons tout simplement de nouveaux arbres.

Durant le cycle de vie naturel de la forêt, il est possible de prélever du bois de façon régulière, afin de l’utiliser pour de nombreux usages, par exemple comme remplacement de matériaux plus lourds en CO2 tels que le fioul, charbon, l’acier ou le béton.

Chauffage neutre en CO2 avec le bois 
Utiliser du bois comme combustible est une façon de se chauffer respectueuse de l’environnement. Le bois est neutre en CO2 et est ainsi le matériau brut le plus respectueux de l’environnement. En brûlant du bois, vous n’ajoutez presque pas de CO2 dans l’environnement, car les arbres stockent le CO2 durant leur croissance. Lorsque le bois est brûlé, la même quantité de CO2 qu’il a absorbé au cours de sa vie est relâchée dans l’atmosphère, ce qui pourra ensuite être absorbée par d’autres arbres. En restaurant la forêt et en mettant en place une gestion forestière durable, la croissance des arbres et des forêts est ainsi assurée.